"Soutenir une bonne cause oui, mais dans mon pays"

Une large majorité des Belges (88%) préfère soutenir une bonne cause en Belgique plutôt qu'à l'étranger, selon les résultats d'une enquête diffusés par Douwe Egberts, à l'occasion du lancement de son action 'Café pour tous' qui s'achèvera fin du mois.

"Les gens sont prêts à partager s'ils sentent que leur geste servira effectivement à quelque chose, et apparemment ce sentiment prédomine dans des initiatives plus locales", a commenté le sociologue de l'Université de Gand, Piet Bracke.

L'année dernière, 90% des sondés ont aidé une personne défavorisée, via le don de vêtements (62%), de nourriture (33%), d'argent (26%), d'une autre aide matérielle (14%) ou de temps (14%).

Quasi tous les Belges (99%) seraient disposés à soutenir une bonne cause s'ils n'avaient pas de soucis financiers et s'ils disposaient de plus de temps. Près de la moitié des Belges sont disposés à aider des personnes défavorisées pendant les fêtes de fin d'année.

Il semble par ailleurs, selon ce sondage, que les Belges sous-estiment la pauvreté dans leur pays. Seuls 30% des sondés savaient qu'environ un Belge sur cent a eu recours aux Banques alimentaires l'année dernière.

"La pauvreté en Belgique est souvent cachée", conclut le sociologue Piet Bracke. Le nombre de Belges ayant fait appel aux Banques alimentaires est passé de 70.000 en 1995 à 115.000 en 2009.