Un détenu sur trois consomme de la drogue

Un détenu sur trois (36,1%) consomme de la drogue en prison selon une étude effectuée en 2008 et dont les résultats ont été révélés mercredi par la Justice. Lors d'une précédente étude effectuée en 2006, ils étaient moins de 30% (29,5%) à déclarer faire usage de drogue.

Environ 10% (1.078 détenus) de la population carcérale a été interrogée lors la dernière enquête.

En 2008, 65,5% des détenus sondés ont déclaré avoir consommé au moins une fois dans leur vie de la drogue, contre 60% en 2006.

Ces chiffres sont considérablement supérieurs à ceux obtenus au sein de la population générale, indiquent l'administration pénitentiaire et l'ASBL Modus Vivendi, à l'initiative de ces enquêtes. 

Le cannabis, le plus consommé

Le cannabis reste de loin la drogue la plus fréquemment consommée dans les prisons belges (88,2%) devant l'héroïne (32,1%) puis les benzodiazépines (31,4%).

Les détenus consomment de la drogue pour diminuer leur stress (62%), oublier leurs problèmes (41,9%) et par ennui (28,3%).

Parmi ces détenus, 3,1% déclarent s'être injectés des drogues en prison. Ils ont quinze fois plus de risques que les autres d'être infectés par des hépatites B ou C.

A noter qu’un tiers des détenus déclare avoir été en contact pour la première fois avec de la drogue en prison. !

Moyenne européenne

Laurent Sempot, spécialiste des prisons a déclaré à la VRT que ces résultats ne l’étonnaient pas et que la Belgique se situait dans la moyenne européenne.

"Actuellement on mène clairement une politique répressive vis-à-vis des toxicomanes. La prison est une concentration de personnes et avec la promiscuité des cellules, il y a de grande tentation de s’initier à la consommation de drogue. Dans les prochaines années, il faudrait certainement s’intéresser à cette problématique et mener également un politique préventive en prison" a encore déclaré Laurent Sempot.

De Clerck pour un renforcement des contrôles

Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), se dit prêt à étudier un éventuel renfort des contrôles anti-drogues dans les prisons belges après le rapport de son administration indiquant qu'un détenu sur trois consomme des stupéfiants.

"Il y a déjà pas mal de contrôles, mais j'entends voir s'il n'y a pas lieu de les renforcer", a-t-il indiqué jeudi matin à Belga. "Mesurer, c'est savoir. Maintenant que nous avons les chiffres, je souhaite m'entretenir à ce propos avec les directions des prisons", a-t-il ajouté.