Des religieuse escroquées de 440.000 euros

Le juge d'instruction a inculpé un ancien avocat, Frediën Maes, pour avoir ruiné les religieuses d'un couvent de l'ordre des Soeurs du Sacré Coeur de Jésus, situé à Berchem. L'ancien avocat aurait extorqué 440.000 euros en argent et trésors religieux divers.

"Les religieuses ont été escroquées car ces hommes ont abusé de leur charité et de leur compassion envers les suspects qui avaient donné diverses raisons pour justifier leur besoin d’argent", a indiqué Dominique Reniers, porte-parole du parquet d’Anvers.

Les deux hommes ont donc tout d’abord reçu de l’argent par charité. Ils n’ont par la suite pas hésité à menacer les religieuses. Alors que ces dernières ont finalement pris conscience de l’escroquerie, elles avaient déjà perdu des dizaines de milliers d’euros.

Les religieuses sont ensuite rentrées dans une spirale les obligeant de continuer à payer, faute de quoi les deux malfrats allaient divulguer le scandale. Elles leur auraient au total donné pas moins de 440.000 euros en argent et trésors religieux.

Frediën Maes, 57 ans, est inculpé d'extorsion avec menaces, en bande, faits commis entre juillet 2008 et mai 2009. L'homme avait déjà été arrêté pour avoir monté une escroquerie de 11 millions autour de la fausse vente du château de la famille de Ribaucourt à Steenokkerzeel en 2001.

Il aurait un complice présumé, actuellement détenu, alors que lui-même vient de sortir de prison où il a passé 5 mois.