Wilfried Martens réélu à la tête du PPE

L’ancien Premier ministre belge, âgé de 73 ans, a récolté ce mercredi à Bonn quelque 92% des suffrages au sein du Parti populaire européen. Martens, qui préside depuis 1990 cette formation rassemblant les partis conservateurs et démocrates-chrétiens européens, a été reconduit pour trois ans - vraisemblablement son ultime mandat.

C’est donc avec une nette majorité de 92% que les dirigeants et délégués du PPE, rassemblés à Bonn pour leur congrès électoral triennal, ont réélu à la présidence du Parti populaire européen le Belge Wilfried Martens.

Le PPE est actuellement la plus grande fraction au sein du Parlement européen. Elle comprend notamment les partis démocrates-chrétiens flamand CD&V et francophone CDH, mais aussi le parti du Premier ministre italien Silvio Berlusconi.

Martens - qui a tout récemment été appelé par le roi Albert II pour faciliter la transition entre Herman Van Rompuy et Yves Leterme à la tête du gouvernement belge - se voit à nouveau confier un mandat de 3 ans. Il a lui-même indiqué que ce mandat sera vraisemblablement son dernier.

Wilfried Martens - qui était cette fois l’unique candidat à sa propre succession - préside le PPE depuis 1990. Dans les années 1970, il participa à la formation du parti.

Dans son allocution de ce mercredi soir, Martens a souligné que le PPE était devenu la plus grande formation politique européenne, qui a remporté les dernières élections européennes.

Le Parti populaire européen détient actuellement la présidence des trois plus importantes institutions européennes, à savoir la Commission européenne avec le Portugais José Manuel Barroso, le Parlement européen avec le Polonais Jerzy Buzek, et la présidence permanente du Conseil européen avec le Belge Herman Van Rompuy.