Van Rompuy projette un sommet plus informel

Au cours du dîner donné jeudi soir à l’occasion du début du sommet européen de Bruxelles, le nouveau président permanent du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a présenté aux dirigeants européens les méthodes de travail qu’il souhaite développer à son poste, dès son entrée en fonction au 1er janvier 2010. L’ancien Premier ministre belge prévoit notamment un sommet économique en février prochain.

Désigné il y a quelques semaines comme premier président stable de l’Union, le Belge Herman Van Rompuy ne préside pas encore ces jeudi et vendredi la réunion des chefs d’Etat et de gouvernement européens à Bruxelles. La présidence en est assurée par la Suède, qui détient actuellement la présidence tournante de l’UE.

Van Rompuy, qui ne prendra officiellement ses fonctions qu’au 1er janvier, a cependant profité du dîner de jeudi soir pour présenter aux dirigeants des pays membres de l’Union la méthode de travail qu’il veut adopter.

Le Belge a ainsi indiqué qu’il souhaitait rendre les sommets européens plus informels, mais aussi les axer davantage sur un véritable débat politique. Depuis l’extension de l’Union à 27 états membres, les sommets sont en effet devenus des réunions bien huilées, qui sont minutieusement préparées à l’avance par des diplomates.

En février, Herman Van Rompuy veut ainsi déjà organiser un sommet informel sur une stratégie socio-économique pour contrecarrer la crise financière. Selon le président de la Commission, le Portugais José Manuel Barroso, ce sommet informel devrait aborder notamment la politique budgétaire et la position de concurrence de l’Union.