Tsunami: un Belge toujours porté disparu

Le tsunami n'a pas fait 10 victimes belges mais 11, selon la Dernière-Heure de ce samedi. La famille de Jacques Kirsch, disparu en Thaïlande en décembre 2004, aimerait lancer les recherches mais est bloquée par la lourdeur de l'investissement. Elle se dit "déçue par les autorités belges et les promesses non tenues".

En 2006, la famille a été informée qu'environ 800 corps d'Occidentaux non identifiés se trouvaient dans les frigos en Thaïlande.

"On nous promettait pour 2007 les résultats des analyses ADN, seul moyen de savoir si Jacques était l'un d'eux. On vous appellera, disait-on. On ne l'a jamais fait", a expliqué la famille.

"Quand nous avons repris contact avec le service, tout le monde avait été muté et plus personne n'était au courant de rien", a-t-elle ajouté.

La famille a écrit au parquet de Nivelles, où elle n'a non plus reçu aucune nouvelle. Faute d'aide officielle, les Kirsch ont entamé des recherches, très limitées cependant, et sans résultat.

"Nous pensons que Jacques vivait sur la plage, en bordure de mer. Mais qu'est-il devenu ? Cela me trotte terriblement dans la tête. Aujourd'hui, je me dis qu'on ne saura jamais", a expliqué un membre de la famille.

Notons qu’à l’époque des faits, Jacques Kirsch, originaire de Genval, était âgé de 37 ans.