Ronald J. reste en détention

Ronald J, qui a avoué jeudi avoir assassiné Shana Appeltans et son ami Kevin Paulus, comparaissait ce vendredi matin devant la Chambre du conseil. Celle-ci a décidé de son maintien en détention.

L'homme de 38 ans, inculpé du double assassinat à Loksbergen, a confirmé ses aveux jeudi après-midi lors d'une audition chez le juge d'instruction en charge de l'affaire.

"Il a d'abord discuté jeudi matin avec son avocat. Ensuite, il a été une nouvelle fois emmené chez le juge d'instruction. Là, il a confirmé les déclarations qu'il avait faites à son avocat", a déclaré le procureur Marc Rubens.

Ronald J. est défendu par l'avocat Zvonimir Miskovic. Il lui a déclaré jeudi qu'il avait tué Shana et Kevin parce qu'il ne supportait plus le harcèlement dont il était victime de la part de Kevin.

Ce dernier l'aurait traité de "sale porc", aurait tenté de l'écraser en rue et aurait jeté toutes sortes de déchets dans son jardin.

Ronald J. souffrirait de graves problèmes psychologiques. Le procureur du Roi Marc Rubens a donné une brève conférence  de presse après l'audience en Chambre du conseil de l'inculpé.

Poursuite des recherches

La police a poursuivi ce vendredi les recherches à Diest, dans le cadre du dossier du double assassinat à Halen. Elle a reçu l'appui des pompiers de Diest. Des plongeurs se sont également rendus sur place.

Jeudi déjà, des fouilles avaient été menées au même endroit, avait rapporté la VRT. On ignore ce que la police recherche.

A Loksbergen (Halen), la police poursuit aussi ce vendredi l'inspection de l'habitation de Ronald J. Elle est descendue sur place vers 9h00, avant d'y être rejointe par la protection civile, qui apporte une assistance technique aux policiers. Les recherches sont menées depuis plusieurs jours dans et autour de l'habitation de l'enseignant.

Quatre mille personnes à la marche silencieuse

Quatre mille personnes ont participé jeudi soir à une marche silencieuse à Loksbergen (Halen), organisée en hommage au jeune couple assassiné.

Le grand-père et le frère de Shana, notamment, ont participé à la marche, de même que les parents d'Annick Van Uytsel, une jeune fille assassinée il y a trois ans dans la même région.

"C'est bien que de nombreuses personnes se soient jointes à la marche. Dans le cadre de l'enquête sur la mort de notre fille, nous attendons des réponses à nos questions sur les circonstances du drame", ont expliqué les parents d'Annick Van Uytsel.

La marche a démarré à 19h00 à l'église Sint-Andreas à Loksbergen, à proximité du café Marvana, d'où étaient partis samedi matin, vers 1h30, Shana et Kevin pour rentrer à leur domicile.

La marche, longue de 3,5 kilomètres, s'est déroulée dans le calme et la sobriété et s'est terminée vers 20h30. Divers mouvements de jeunesse et des sympathisants ont ensuite signé un registre.

La mère de plusieurs enfants que Shana et Kevin gardaient jusque peu de temps avant leur mort a lu un texte. Une grande photo du couple et des fleurs ont été disposées devant l'église Sint-Andreas.