La production d’InBev totalement à l’arrêt

Les activités de production d'AB InBev en Belgique restaient totalement à l'arrêt mercredi matin, après 13 jours de barrage autour des brasseries de Louvain et de Jupille et une semaine autour de celle de Hoegaarden. Ces actions interviennent suite à l'annonce de 299 licenciements.

AB InBev ne pouvant plus fournir de travail à ses collaborateurs dans les brasseries, ceux-ci devront faire appel au système de chômage temporaire lié aux situations de grève, indique mercredi matin le groupe brassicole dans un communiqué.

"Ces barrages ne permettent plus la livraison de matières premières, de vidanges et d'autres matériaux d'emballages. Par ailleurs, en parallèle, les entrepôts sont remplis de bière mais les brasseries ne peuvent pas libérer ces produits", ajoutait AB InBev.

Depuis le début de la semaine, les brasseries du groupe en Belgique peuvent à peine produire. Lundi et mardi, des activités complémentaires ont pu être assurées comme des travaux d'entretien et des formations.

Les syndicats ont exigé que la direction retire l'introduction du chômage temporaire. Ils ont par ailleurs défait les chaînes qui gardaient les portes des usines closes. Les personnes désirant travailler ont ainsi pu accéder à l'usine. Les autres continuent d'assurer les blocages.

"Ils ne peuvent invoquer le chômage temporaire, l'Onem ne le reconnaissant pas. L'employeur doit honorer le contrat de travail et verser les rémunérations. Si la direction ne répond pas à notre demande, nous ne nous rendrons pas vendredi à la nouvelle réunion de conciliation à laquelle nous avons été conviés", a expliqué le secrétaire syndical Luc Gysemberg (CSC).

La Jupiler embouteillée aux Pays-Bas

La brasserie néerlandaise Dommelsch embouteille temporairement cette semaine la bière belge Jupiler afin de compenser la pénurie croissante sur le marché néerlandais. La bière provient d'un stock de réserve destiné aux fûts pour la pompe à bière domestique Perfect Draft.

La brasserie néerlandaise est la seule en Europe à remplir les fûts pour la pompe Perfect Draft. C'est pourquoi elle dispose de nombreuses marques de bières nationales et internationales en stock. Si les réserves ne s'avéraient pas suffisantes, Dommelsch pourrait également assurer le brassage de la Jupiler.

Le marché néerlandais est confronté à une pénurie de bières belges, consécutive aux blocages dans les brasseries belges AB InBev.