Opel Anvers craint le pire

Hier, les médias allemands ont annoncé la fermeture quasi inévitable de l’usine d’Opel Anvers. Face à l’incertitude, les syndicats ont fermé les grilles du parking de l'usine cet après-midi. La tenue d’un conseil d’entreprise extraordinaire a depuis été annoncée pour ce jeudi à 10h30. Les syndicats craignent le pire.

Les syndicats de l'usine Opel Anvers ont fermé les grilles du parking de l'usine, aujourd’hui vers 16h00. Quelques voitures assemblées n'ont pas pu quitter l'usine. Le travail n'a pas été arrêté, a précisé Rudi Kennes de la FGTB.

Cette action est une mesure préventive contre l'absence de précision sur l'avenir d'Anvers.

Hier en effet, les médias allemands ont annoncé la fermeture quasi inévitable de l'usine d'Anvers. Le nouveau patron d'Opel Nick Reilly fermerait l'usine, selon plusieurs sources, a rapporté Handelsblatt.

Une décision officielle n'a toutefois pas encore été prise. Les syndicats n'ont pas voulu réagir officiellement à cette nouvelle.

Depuis, la tenue d’un conseil d’entreprise extraordinaire a été annoncée pour ce jeudi à 10h30. Les syndicats craignent le pire.