“Un entretien ouvert et sans tabou”

Au cours de sa visite de deux jours au Rwanda, le ministre belge des Affaires Etrangères Steven Vanackere (CD&V) a rencontré ce samedi le président Paul Kagamé. Leur entretien a porté, notamment, sur les relations bilatérales et des questions régionales. Selon Vanackere, il s’agissait d’un dialogue sans tabou.

« Aucun sujet n’a été évité », a indiqué en substance le ministre belge à l’issue de son entretien avec le président Paul Kagamé. Steven Vanackere n’a cependant pas répondu à une question de la presse rwandaise portant sur la présence en Europe, et en Belgique en particulier, de responsables du génocide qui a fait plus de 800.000 morts au Rwanda en 1994.

La rencontre entre les deux hommes, et la ministre rwandaise des Affaires Etrangères Louise Mushikiwabo, a eu lieu samedi matin dans la résidence de Kagamé à Kigali.

Le chef de la diplomatie belge effectue depuis le début de la semaine une visite officielle en Afrique. Il s’est déjà rendu en République démocratique du Congo et au Rwanda, et termine actuellement son périple au Burundi.

Steven Vanackere et Paul Kagamé se sont notamment entretenus sur le rôle du Rwanda dans la région des Grands Lacs et sur les efforts de rapprochement entre le Rwanda et le Congo, après des années de conflit et de tensions entre les deux pays. Ces tensions étaient liées au génocide rwandais, à la présence de réfugiés Hutu à l’est du Congo et aux intérêts économiques rwandais dans l’est du Congo.

Steven Vanackere a aussi évoqué le climat des affaires, les droits de l’Homme et les développements politiques, alors que des élections présidentielles sont prévues en août prochain.