André Léonard compare l’homosexualité à l’anorexie

Le chef de l'Eglise catholique belge, André Léonard, a comparé l'homosexualité à l'anorexie, dimanche sur le plateau de Controverse (RTL-TVI), suscitant la réaction scandalisée du Centre d'action laïque, qui y voit une assimilation entre homosexualité et maladie.

Interrogé sur le sujet de l'homosexualité, à propos duquel il a déjà par le passé fait des déclarations controversées, Mgr Léonard a indiqué qu'il parlait rarement de ce sujet, sauf quand on l'y oblige ou qu'on l'interroge.

Répétant qu'il se prononçait sur un comportement plutôt que sur des personnes, il a établi une comparaison entre sa vision de l'homosexualité et de l'anorexie.

"Je vais faire une comparaison: l'anorexie est un développement qui n'entre pas dans la logique de l'appétit, mais je ne dirai jamais que les anorexiques sont des anormaux", a-t-il déclaré, se plaçant selon ses dires sur un plan anthropologique.

Ces propos ont suscité la réaction de Philippe Grolet, président national du Centre d'action laïque (CAL), qui les a jugés "scandaleux". Selon ce dernier, Mgr Léonard a en effet insinué de la sorte que l'homosexualité était une maladie.

Il y a quelques années, alors qu’il était encore cardinal de Namur, André-Mutien Léonard avait déjà provoqué un tollé en estimant que l’homosexualité n’était pas « dans les lois de la nature ».