Au moins neuf morts à Liège

Le bilan de l'explosion de gaz, qui a ravagé un immeuble en plein centre de Liège, a atteint jeudi neuf morts, et pourrait s'élever à 15 ou 20 victimes, alors que les secours continuent à fouiller les décombres.

En fin d'après-midi, seuls trois corps avaient été identifiés, selon le parquet de Liège.
 

"Nous avons maintenant neuf corps retirés des décombres, mais il pourrait y en avoir plus. Il y a des indications qu'il pourrait y avoir de 15 à 20 victimes", a déclaré devant la Chambre des députés la ministre de l'Intérieur, Annemie Turtelboom.

"Il y a une dizaine de personnes dont nous sommes sans nouvelles", a annoncé pour sa part le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer.

Le Premier ministre, Yves Leterme, est arrivé à Liège jeudi peu après 10h. Il a participé à un briefing avec le gouverneur de la Province, Michel Foret, avant de se rendre sur les lieux de la catastrophe.

Les secouristes ignorent le nombre de personnes qui se trouvaient dans l'immeuble à appartements lors de l'explosion suivie d'un effondrement.

Les secouristes sont confrontés à un problème de stabilité des immeubles. Ils doivent donc travailler avec beaucoup de précaution.

Au total, 21 personnes ont également été blessées dans la catastrophe, dont 3 grièvement.

Forte explosion au coeur de la ville

L'immeuble de six étages, dans le centre historique de Liège, a été secoué dans la nuit de mardi à mercredi vers 01H45  par une forte explosion, qui a fait s'effondrer les planchers jusqu'au rez-de-chaussée.

Environ cinq heures plus tard, la façade, endommagée, s'est effondrée sur le reste de l'immeuble alors que les secouristes tentaient encore de dégager deux personnes avec lesquelles ils avaient établi un contact.