Bruxelles: 30.000 manifestants pour l'emploi

Plusieurs milliers de travailleurs ont participé à la manifestation pour l'emploi organisée par les trois grands syndicats du pays, (chrétien, socialiste et libéral). Cette manifestation était organisée suite à l'annonce de la fermeture de l'usine Opel d'Anvers où 2.600 emplois seront supprimés.

Armés de parapluies pour se protéger de la pluie, les manifestants ont défilé dans les rues de la capitale depuis la quartier européen pour rallier la place Rogier. La manifestation s'est terminée vers 13h.

Cette manifestation intervenait dans un climat social tendu, après différents conflits sociaux et l'annonce de plusieurs milliers de licenciements ces dernières semaines.

Parmi la foule bigarrée rassemblée dans le quartier européen, on distinguait d'ailleurs plusieurs travailleurs d'Opel Anvers, dont la fermeture annoncée la semaine dernière entraînera à elle seule la perte de 2.600 emplois.

La fermeture d'Opel à Anvers a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase mais c'est d'abord la manifestation d'une immense inquiétude qui dépasse de loin le cadre d'Opel - Anvers, ou d' AB InBev.

Pour les organisations syndicales, il faut d'urgence des mesures énergiques.

 

"Pour l'emploi, le respect des travailleurs et la justice sociale

Parmi les revendications du front commun syndical, citons le maintien, la relance et la création de l'emploi en Belgique et au niveau européen.

Les manifestants demandent aussi plus d'emplois pour les jeunes et les chômeurs et de conditionner toute aide publique au maintien et à la création d'emploi.

Enfin les syndicats exigent aussi l'accompagnement des chômeurs ainsi qu'un moratoire du système de contrôle de disponibilité avant sa réforme en profondeur.