De plus en plus de kalachnikovs circulent à Bruxelles

« De plus en plus d’armes de guerre circulent ces derniers mois dans certains quartiers de Bruxelles », affirme le Syndicat National du Personnel de Police et de Sécurité (SNPS). Ce syndicat note surtout une nette augmentation de la détention de mitraillettes kalachnikov.

Samedi, un policier a été grièvement blessé lors d’une poursuite à Laeken. Le policier a été touché de trois balles de kalachnikov dans la jambe alors qu’il tentait d’intercepter des braqueurs après un hold-up manqué dans le centre de Bruxelles.

Selon le syndicat de policiers ces armes de guerre se retrouvent particulièrement dans certains quartiers de la capitale.

"Ces derniers mois, de nombreuses perquisitions ont eu lieu, des véhicules ont été contrôlés et des parcs ont été fouillés. Chaque fois des kalachnikovs ont été trouvées" a déclaré Philip Van Hamme van du SNPS.

"Il y a certainement encore de nombreuses armes en circulation dans des quartiers comme Anderlecht et Molenbeek." a-t-il ajouté.

Selon la police de Bruxelles une kalachnikov se négocie pour à peine 50 euros.

Le syndicat de policiers réclame d’urgence une meilleure protection pour les hommes sur le terrain, car les balles tirées par les kalachnikovs transperce les gilets pare-balle de policiers.