Des arbres pour éviter les évasions par hélicoptère

Des travaux préparatoires sont actuellement en cours à la prison de Hasselt pour planter des arbres dans la cour intérieure, là où les détenus font leur promenade, de manière à ce qu'aucun hélicoptère ne puisse plus y atterrir à l'avenir.

En raison des conditions hivernales, les travaux ont toutefois été reportés, a indiqué Myriam Coucke, la directrice de la prison de Hasselt.

"Nous avons choisi de planter des arbres en collaboration avec la Régie des bâtiments pour un aspect plus esthétique notamment. Dans une prison, il y a déjà assez de béton et d'asphalte et avec ces arbres, ce sera plus vert et beaucoup plus agréable. Ils seront probablement plantés dans le courant de la semaine prochaine", a expliqué la directrice.

Les arbres représentent une des options dans le cadre des mesures prises contre les hélicoptères qui peuvent atterrir dans la cour intérieure des prisons. Les autres possibilités sont des filets, des câbles ou des piquets.

En juillet 2009, trois détenus s'étaient évadés. L'un d'entre eux, Ashraf Sekkaki, s'était enfui par hélicoptère de la prison de Bruges. Après cette évasion, il avait été décidé que les mesures de sécurité seraient renforcées dans toutes les prisons.