La location de bâtiments coûte très cher à l’Etat belge

L'Etat fédéral va devoir débourser 1,782 milliard d'euros dans les prochaines 25 années pour la location des bâtiments vendus entre 2001 et 2006 pour 1,3 milliard d'Europe, ressort-il de chiffres de la Régie des Bâtiments.

Ces chiffres donnent un aperçu d'une série d'opérations de "sale and lease back" de 84 bâtiments du gouvernement fédéral, dont la Tour des Finances, la Cité administrative de l'Etat au Botanique, le Palais d'Egmont, une des tours du WTC et le bâtiment de la Monnaie royale.

La vente de ces bâtiments était une des nombreuses mesures "one shot" destinées à maintenir le budget en équilibre. Les bâtiments ont été vendus à des investisseurs privés. La location en est souvent planifiée sur une durée de 18 à 25 ans.

Or, 25 ans de location de la Tour des Finances coûtent presque le double des 311 millions d'euros que la société immobilière néerlandaise Breevast a déboursés. La même société Breevats avec Immobel a, par ailleurs, récupéré après 3 ans à peine son investissement de 30,5 millions d'euros pour la Cité administrative de l'Etat.

La vente des 84 bâtiments a bouché les trous de 6 budgets consécutifs. Dans un rapport en 2006, la Cour des Compte pointait ces ventes du doigt et qualifiait les dossiers de vente de "maigres et peu structurés".