Le dépeceur de Mons enfin démasqué?

Près de 13 ans après la découverte des premiers sacs poubelle contenant des restes humains, le parquet de Mons suit activement une nouvelle piste. Le suspect est un médecin montois de 62 ans, arrêté fin janvier pour l’agression particulièrement violente d’une femme.

Le spécialiste en otorhinolaryngologie, âgé de 62 ans et originaire de la région de Mons, a été arrêté le 26 janvier dernier à Boussu après qu’il ait agressé violemment une jeune femme. Il l’aurait harcelée depuis longtemps et la victime avait fini par porter plainte.

Armé, il la menaça de mort, la frappa, et put être maîtrisé de justesse par la police L’attaque s’était produite avec tellement de violence qu’elle a attiré l’attention de la cellule « Corpus », mise en place pour traquer le tueur en série auteur des crimes et dépeçages, survenus entre juillet 1995 et avril 1997 et jusqu’ici jamais élucidés.

La justice est prudente, mais des lettres signées par un proche du médecin montois avaient déjà accusé le suspect d’être le dépeceur de Mons. Sans apporter de preuves.

Lors d’une perquisition menée tout récemment, un ordinateur et des armes ont été confisquées. « On a peut-être enfin une chance d’aboutir », affirme-t-on au parquet de Mons.

Les plus consultés