Les recherches et l’enquête continuent

La recherche d’éventuelles victimes supplémentaires de l’accident de trains de Buizingen a repris ce matin après avoir été suspendue hier soir à cause de l’obscurité. L’enquête du parquet a également redémarré.

L’épave des trains a été surveillée par la police locale durant la nuit. Un cordon a été installé tout autour du terrain et l’accès a été gardé par le personnel de Securail, le service de sécurité des chemins de fer.

L’évacuation des victimes avait été achevée hier soir. Les blessés sévères ont été acheminés vers différents hôpitaux du pays alors que les corps des victimes mortelles ont été emportés vers une morgue de Neder-Over-Heembeek.

Selon le centre de crise mis en place hier, il n’y a vraisemblablement plus de victimes dans les trains, même s’il se peut que des corps soient encore coincés dans les wagons.

Parallèlement aux recherches qui ont repris ce matin à l’aube, des membres du service d’identification de victimes se sont également mis au travail sur place.

L’enquête continue

Les enquêteurs du parquet de Bruxelles ont également repris leurs travaux de recherche sur les causes et les circonstances de l'accident de trains. Ils analysent notamment la dernière communication avec les cabines d’aiguillage. Les deux boîtes noires ont été retrouvées en matinée.

Une fois que le site sera libéré par les enquêteurs, Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, estime qu'il lui faudra trois jours pour effectuer les réparations nécessaires.

Notons que le périmètre de sécurité établi pour les besoins de l'enquête autour des trains impliqués dans l'accident a été élargi mardi matin. Les rues avoisinantes ont été fermées à la circulation et il devient difficile d'apercevoir les deux trains endommagés. Le plan catastrophe provincial a été entre-temps levé.

Précisons que les causes exactes de la catastrophe ferroviaire de Hal ne sont toujours pas connues, même si de nombreuses sources pointent du doigt la négligence d'un feu rouge par l'un des deux conducteurs de train.