Ghislenghien: le parquet ira en appel

La procureur du roi de Tournai a annoncé ce mardi matin que le parquet ira en appel contre le jugement rendu lundi par le tribunal correctionnel dans le procès de la catastrophe sur le site industriel de Ghislenghien (Hainaut) qui, en juillet 2004, a fait 24 morts et 132 blessés. Le tribunal a en effet acquitté 11 des 14 prévenus.

« La décision de principe est prise : le parquet ira en appel », a indiqué ce mardi matin la procureur du roi de Tournai, Marie-Claude Maertens. Elle ne pouvait cependant préciser contre qui le ministère public ira en appel, estimant que le jugement doit encore être étudié avec soin et que certains acquittements prononcés ce lundi par le tribunal correctionnel de Tournai sont peut-être justifiés.

Le tribunal correctionnel n’a reconnu coupables d’homicides involontaires que trois des 14 prévenus dans le procès, à savoir l’architecte qui dirigeait la construction d’une nouvelle usine pour l’entreprise Diamant Boart sur le site industriel de Ghislenghien, mais aussi une entreprise qui réalisait des travaux de terrassement sur le site et le conducteur de travaux de cette entreprise.

L’accusé principal - le transporteur de gaz Fluxys -, ainsi que l’entreprise Diamant Boart ont par contre été totalement acquittés. Les victimes de l’accident se sont montrées outrées de ce jugement.

Ce lundi, l’avocat de 70 parties civiles espérait déjà que le parquet irait en appel du jugement du tribunal correctionnel. L’une des victimes au moins avait exprimé le désir d’interjeter appel. « Les arguments du juge sont très vagues. Je pense que nous irons en appel contre le jugement », avait affirmé David Da Palma (photo). « La seule peine est donnée avec sursis, mais moi je suis déjà en sursis depuis 2004 ».

Les condamnés ont en effet reçu soit une suspension de peine, soit une peine avec sursis. Le tribunal avait estimé qu’il n’importe pas tant que les condamnés reçoivent une peine symbolique ou non, mais bien qu’ils s’acquittent du versement de dommages et intérêts. Le parquet ne partage pas cet avis.