Buizingen: il y aura un commission spéciale

Suite à la catastrophe ferroviaire de Buizingen, la majorité fédérale à la Chambre a finalement décidé qu’il y aurait une commission "spéciale" avec pour mission d'examiner l'état de la sécurité du rail en Belgique pour éviter un tel accident à l'avenir.

Cette commission sans pouvoir d’enquête sera chargée de passer à la loupe durant quatre mois toutes les mesures prises depuis 1982, y compris les investissements et l’influence des réglementations européenes en matière de transport ferroviaire.

La proposition de création d'une Commission spéciale pourrait être adoptée en urgence jeudi en séance plénière, de telle sorte que la Commission pourrait être installée la semaine prochaine, permettant ainsi de ne pas saturer l'agenda de la Commission de l'Infrastructure.

Ce mercredi après-midi la commission traditionnelle de "l'infrastructure" reprendra ses travaux et entendra une nouvelle fois la ministre des chemins de fer Inge Vervotte, avec une vingtaine de questions laissées encore en suspens à propos de Buizingen.