La ville de St-Nicolas se cherche un jeune poète

Saint-Nicolas veut être, cette année, la première ville en Flandre à engager un enfant comme son poète municipal officiel. Les jeunes citoyens âgés de 8 à 14 ans peuvent se porter candidats. C’est le poète municipal d’Anvers, Peter Holvoet-Hanssen (photo), qui préside le jury.

Depuis quelques années maintenant, diverses villes ou villages en Flandre - à commencer par Anvers - se sont choisi un poète municipal. A l’initiative de sa bibliothèque publique, la ville de Saint-Nicolas (photo), en Flandre orientale, veut maintenant se chercher un enfant poète officiel.

Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’un projet de grande envergure qui doit faire de St-Nicolas une ville de la poésie. Les initiateurs du projet se sont également inspirés de l’exemple de la ville néerlandais de Tilburg qui, en janvier dernier, choisissait une fillette de 13 ans comme la première toute jeune poétesse municipale des Pays-Bas.

Le futur poète municipal de St-Nicolas devra être âgé de 8 à 14 ans et résider dans la ville ou sa banlieue, ou encore aller à l’école à St-Nicolas. Le thème du concours qui court jusqu’au 30 mai s’intitule « Poète dans la ville ». L’heureux élu - ou l’heureuse élue - devra représenter la ville au travers d’un nouveau poète à quatre moments importants, pendant une période d’un an.

Le jury qui sélectionnera le vainqueur est présidé par Peter Holvoet-Hanssen, poète municipal d’Anvers. Le lauréat sera présenté officiellement le 27 juin prochain. Le poème du vainqueur sera affiché via des posters dans la ville.