Buizingen: installation de la Commission spéciale

A la suite de la catastrophe ferroviaire de Buizingen qui a fait 19 morts, la Chambre a décidé jeudi soir, d'installer une Commission spéciale sur la sécurité du rail. La création de cette commission a été décidée par 91 oui (la majorité et les socialistes flamands du SP.A) et 32 absentions (Ecolo/Groen! , Vlaams Belang, N-VA, Lijst Dedecker).

L'installation de la Commission spéciale sur la sécurité du rail aurait dû être une simple formalité mais il aura fallu finalement deux suspensions de séance pour arriver à résoudre les dissensions sur la répartition des postes de vice-présidents et de rapporteurs.

La Commission doit examiner toutes les décisions prises en matière de sécurité depuis 1982 et faire des recommandations pour l'avenir. Elle a 4 mois pour réaliser ce travail.

La première réunion est prévue le 3 mars, pour fixer l'ordre des travaux. On devrait alors sans doute déjà faire une liste des documents que la Commission demandera à la SNCB.

La Commission spéciale est composée de 11 membres.