Godiva va sous-traiter des activités en Belgique

Le chocolatier belge Godiva a annoncé ce lundi son intention de recentrer ses activités bruxelloises sur la fabrication de chocolat et de sous-traiter à un partenaire l’emballage manuel des pralines. Ce projet pourrait entraîner la disparition de 90 des 360 emplois que compte actuellement l’entreprise.

« Une analyse de la direction de l’usine de Godiva Belgique a conclu que l’emballage manuel des chocolats du site de Bruxelles n’est plus rentable », indique la direction dans son communiqué. En conseil d’entreprise, elle a donc annoncé son intention de sous-traiter cette activité à un partenaire belge. Ce dernier emballe actuellement déjà d’autres produits de Godiva Belgique.

Le chocolatier belge se dit touché « par la récession mondiale », une diminution de la consommation des ménages et, en outre, la « consolidation du marché des chocolats qui a intensifié la concurrence ».

La société - qui est fournisseur breveté de la Cour de Belgique - emploie actuellement 360 personnes dans le pays. Quelque 90 emplois pourraient disparaître à la suite de la sous-traitance de l’activité d’emballage manuel des pralines.