L'ambassadeur d’Italie rattrapé par un scandale maffieux

L'ambassadeur d'Italie en Belgique, Sandro Maria Siggia, a été rappelé dans son pays alors que le président de la République italienne était en visite en Belgique la semaine passée, rapporte mercredi "Le Soir".

Il serait impliqué dans l'affaire Di Girolamo, du nom du sénateur des Italiens à l'étranger "élu par la mafia" pour le compte d'un gangster romain Gennaro Mokbel.

Nicola Di Girolamo est poursuivi dans le cadre d'une escroquerie de grande ampleur. Le Sénat se prononcera mercredi sur sa démission. Il redeviendra ensuite un simple citoyen et devrait être arrêté.

La presse italienne a publié le contenu d'écoutes téléphoniques qui remontent à 2008. Le sénateur y remercie l'ambassadeur pour l'avoir aidé à obtenir un certificat de résidence à Bruxelles où il n'a jamais habité, précise Le Soir.

"Comme vous êtes le seul élu en Belgique, les journalistes posent des questions sur vous. Vous devez dire que vous vivez entre Bruxelles et l'Italie, l'Allemagne et la Suisse", aurait répondu le diplomate au sénateur.

Les plus consultés