Nigel Farage : "Je ne vais pas m’excuser"

Le député europhobe britannique Nigel Farage a été condamné à une amende d'environ 3.000 euros après avoir comparé le président de l'UE Herman Van Rompuy à une "serpillière humide" et insulté son pays d'origine, la Belgique.

Convoqué hier par le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, pour ses propos peu amènes tenus la semaine dernière en séance publique contre l'ancien Premier ministre belge, M. Farage a refusé de présenter des excuses, se réclamant de la "liberté d'expression".

En conséquence, M. Buzek a décidé de suspendre pendant dix jours les indemnités journalières parlementaires de Nigel Farage. Ces indemnités s'élèvent à 298 euros par jour.

"Il espérait vraiment que je cède, et je ne l'ai pas fait", a déclaré l'eurodéputé après cette rencontre, ajoutant qu'il comptait faire appel de cette amende.

Au cours d'une intervention mercredi dernier au Parlement européen, M. Farage avait déclaré à l'adresse de M. Van Rompuy: "Vous avez le charisme d'une serpillière humide et l'apparence d'un petit employé de banque".

L'accusant de vouloir mettre fin aux Etats-nations, l'élu, chef du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP), qui réclame la sortie du Royaume-Uni de l'UE, lui avait lancé: "C'est peut-être parce que vous venez de Belgique, qui est un non-pays".

Mardi, l'intéressé a campé sur ses positions. "Si j'ai des excuses à présenter, elles sont destinées aux employés de banque. Si j'en ai blessé certains je suis vraiment désolé", a commenté M. Farage.

"Je ne vais pas m'excuser auprès de Herman Van Rompuy. Je ne vais pas m'excuser auprès du Parlement européen et je ne vais certainement pas m'excuser auprès des Belges", a insisté le chef du UKIP.