Bourse pour l’emploi au port de Gand

Le port de Gand organisait ce samedi une bourse pour l’emploi. Les entreprises portuaires annoncent disposer de 500 postes vacants, essentiellement pour des fonctions techniques. Même en période de crise, certains secteurs ont du mal à recruter du personnel.

A côté des 500 postes vacants dans le port de Gand, l’entreprise flamande de dragage DEME et les maisons de repos ne parviennent pas à recruter du personnel.

Selon l’échevin du port de Gand, Christophe Peeters différentes entreprises sont touchées, des entreprises de production mais aussi de logistique ainsi que des fournisseurs.

Il s’agit donc de fonctions techniques pour lesquelles les demandeurs d’emplois ne disposent souvent pas des diplômes requis. 

Fortes demandes pour des formations

Le VDAB, (l’Office flamand de l’emploi et de la formation professionnelle) note que malgré la diminution des offres d’emplois en général, près de 25.000 postes restent vacants dans l’industrie et le secteur des soins de santé souvent par manque de qualifications appropriées.

De nombreux demandeurs d’emplois ont pris conscience de cette situation et se sont inscrits sur des listes d’attentes pour une formation professionnelle.

Fons Leroy du VDAB y voit un signe positif parce que les demandeurs d’emplois prennent conscience qu’ils peuvent obtenir la sécurité d’emploi en investissant dans une formation pour des professions qui ne trouvent pas de candidats.