L’installation du système de freinage automatique sera accéléré

Le groupe SNCB va accélérer l'installation du système de freinage automatique TBL1+ sur le réseau ferroviaire belge. Avant la fin 2012, 87% du réseau et 92% des trains devront être équipés de ce système, et 100% des trains avant la fin de l'année 2013.

Ces mesures ont été annoncées mardi par la ministre des Entreprises publiques Inge Vervotte (photo) et les directeurs d'Infrabel et de la SNCB, Luc Lallemand et Marc Descheemaecker.

Elles sont le fruit de la concertation mise sur pied par la ministre après la catastrophe de Buizingen, qui a fait 18 morts et plus de 150 blessés le 15 février dernier.

Ce système de sécurité arrête automatiquement un train si ce dernier a brûlé un feu rouge ou si sa vitesse est trop élevée, 300m avant un tel feu de signalisation.

Ces nouvelles mesures de sécurité ne demanderont pas le déboursement d’un budget supplémentaire. Les sommes nécessaires seront toutefois plus rapidement dépensées que prévu dans le budget multi annuel.

La ministre des Entreprises publiques, Inge Vervotte, a par ailleurs prévenu que les voyageurs risqueraient de voir le réseau perturbé par l’introduction des nouvelles mesures. S’excusant des éventuels dérangements à venir, elle a toutefois demandé aux usagers de faire preuve de compréhension.

"La sécurité est et reste ma priorité absolue, même si cela procure des désagréments tels que la suppression de certains trains ou la fermeture temporaire de certaines lignes", a-t-elle souligné.

La ministre a par ailleurs indiqué qu'elle n'avait pas choisi de faire à la hâte un certain nombre de promesses non réalisables. "Nous devons être réalistes: les homologations demandent du temps; nous sommes dépendants des constructeurs et fournisseurs de matériel et nous devons tenir compte du marché du travail qui comporte un certain nombre de fonctions critiques", a-t-elle conclu.