Comment éviter la saturation de nos routes?

Le trafic automobile a augmenté de 30% en Flandre au cours des dix dernières années. Nous utilisons la voiture pour plus de 80% de nos déplacements et en majorité pour des raisons privées, selon des chiffres de la ministre flamande de la mobilité Hilde Crevits ( CD&V) rendus publics par le quotidien Het Belang van Limburg.

Le Flamand utilise de plus en plus sa voiture, pas seulement pour se rendre à son travail mais également pour son temps libre.

"La majorité des déplacements se fait pour des raisons privées et pas pour les trajets du domicile au lieu de travail ni le transport des enfants vers l’école. Les raisons principales des déplacements en voiture sont les achats, le tourisme, la culture et le sport » déclare la ministre de la Mobilité. 80% des trajets en voiture se font pour une distance de moins de 15km", un résultat très frappant ajoute Hilde Crevits.

La ministre s’attend à une nouvelle augmentation du trafic automobile dans les prochaines années.

D’une part, en raison de l’augmentation démographique et aussi suite à l’augmentation en 2020 de 25.000 personnes âgées de plus de 65 ans.

Ces personnes possèdent toutes un permis et continueront à conduire.

Le transport de marchandise a également augmenté mais dans une moindre mesure.

On ne relève qu’une augmentation de 5% en dix ans.

Comparativement à l'année 2000, les marchandises sont aujourd'hui plutôt transportées par rail et par voies fluviales.

Eviter la saturation

Afin d’éviter une saturation de notre réseau routier, la ministre lance quatre pistes : l’achèvement des chaînons manquants, le réseau routier existant doit être optimalisé, il faut construire de nouveaux échangeurs et élargie les routes à certains endroits.

Enfin il faut d’urgence investir dans des moyens de transports alternatifs pour les courtes distances, par exemple en construisant de nouvelles pistes cyclables et en améliorant l’offre de transports en commun.