Une francophone ne peut acheter une maison à Rhode

Une francophone de Rhode-Saint-Genèse (Brabant flamand) a été privée du droit d’acheter une maison dans la commune. Selon la commission d’évaluation de la province elle ne présentait pas de lien professionnel, familial, social ou économique suffisant avec la commune.

Cette dame est domiciliée à Rhode-Saint-Genèse avec son compagnon depuis 2008. Ce dernier est propriétaire de leur maison et la fille du couple fréquente une crèche de Rhode.

Le couple a récemment décidé de se séparer et la dame, qui a la garde de l'enfant, pensait avoir trouvé une maison.

Un compromis a été signé le 9 mars avec une clause suspensive prévue par le décret même si la maison n'était pas visée par le décret. La commission d’évaluation s'est réunie et a prononcé un refus d'achat.

Selon l’échevine de Rhode Anne Sobrie (SP.A), même si cette dame habite depuis deux ans dans la commune et que son enfant y fréquente la crèche, cela ne suffit pas, elle doit pouvoir prouver davantage de liens. Selon l’échevine, ce refus ne constitue pas une brimade envers les francophones.

Sint-Genesius-Rode

La communde Rhode-Saint-Genèse (en néerlandais Sint-Genesius-Rode) est située en Brabant flamand mais en périphérie sud de Bruxelles et au Nord de la province du Brabant wallon.

Cette commune compte une importante population francophone, surtout en raison de l'installation de nombreux Bruxellois depuis de nombreuses années. Par conséquent, les autorités provinciales redoutent le phénomène d'étalement urbain.

Parmi les 6 communes flamandes à facilités linguistiques de la périphérie bruxelloise, elle est la seule qui est limitrophe à la fois de la Région bruxelloise et de la Région wallonne.