Troupes belges en Afghanistan jusqu’en 2011

Le Conseil des ministres restreint a décidé ce vendredi matin de prolonger jusqu’à la fin de l’année 2011 la présence militaire belge en Afghanistan. Normalement, les troupes auraient dû quitter le pays à la fin de cette année, mais les Etats-Unis ont demandé à la Belgique de prolonger leur présence.

Les principaux ministres fédéraux ont approuvé une proposition du ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V, photo) de prolonger le mandat des troupes affectées à la force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l'Otan.

Le contingent militaire belge sera limité à 626 hommes, ce qui actuellement le maximum autorisé.

L'ajustement du dispositif militaire belge répond à la fois à une demande du Secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, et à une requête formulée par les Etats-Unis.

La Belgique participera d’autre part plus activement encore à la formation de l'armée nationale afghane. Quelque 28 instructeurs supplémentaires - principalement de conduite et de génie - seront ainsi envoyés dans le pays.

L'armée belge possède déjà deux équipes d'instructeurs ("Operational Mentoring and Liaison Team") à Kunduz et quatre instructeurs à Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan.

L’aide belge au développement de l’Afghanistan sera en outre accrue, pour atteindre un total de 13 millions d’euros par an.

L’ouverture d’une véritable ambassade de la Belgique à Kaboul est également prévue, pour un avenir proche. A l’heure actuelle, notre pays ne possède qu’un bureau dans la capitale afghane.