Anvers aide à la construction du port d’Oman

Le port d’Anvers (photos) va contribuer activement à la construction du port de Duqm. Une joint-venture a été signée en ce sens ce dimanche avec le gouvernement d’Oman (Moyen-Orient), pour la construction et l’exploitation d’un grand hub de distribution, a annoncé la Société du port d’Anvers.

Il s’agit d’une première réalisation de « Port of Antwerp International », une filiale de la Société du port d’Anvers qui a été chargée d’effectuer des développements et d’obtenir des contrats à l’étranger.

Le gouvernement du Sultanat d’Oman - un pays situé au sud de la péninsule d’Arabie - veut construire un complexe industriel et portuaire à Duqm, en mettant l’accent sur le secteur pétrochimique. Quelque 21.000 hectares ont ainsi été délimités, dont plus de 3.000 devraient accueillir une raffinerie et un complexe pétrochimique. Le complexe portuaire s’étendra sur 116 hectares.

Le futur port d’Oman pourra devenir l’un des hubs industriels et pétrochimiques les plus importants du Moyen-Orient. Le complexe sera spécialisé dans l’exportation de pétrole, mais aussi dans le traitement de conteneurs, le chargement conventionnel et les marchandises en vrac.

Un terminal à conteneurs de 200.000 EVP (équivalents 20 pieds) pourra remplir une fonction de hub pour les trafics entre le Golf Persique, la Mer Rouge, l’Extrême-Orient, le sud-est asiatique, mais aussi l’Afrique de l’est et du sud. Les premières réelles activités portuaires devraient être lancées au plus tôt dans deux ans.

Le port d’Anvers s’est engagé à mettre sa connaissance managériale et son expertise au service de la construction et de l’exploitation du futur complexe industriel et portuaire à Duqm. Il renforcera ainsi aussi sa présence en dehors des frontières européennes.