Kim De Gelder déclaré responsable de ses actes

Le procureur Christian Du Four a annoncé ce lundi après-midi que les 5 psychiatres qui, à la demande du tribunal de Termonde, ont examiné le jeune homme qui en janvier 2009 tuait deux bébés et une puéricultrice dans une crèche à Termonde (Flandre orientale) était conscient de ce qu’il faisait. Il devrait maintenant pouvoir être jugé en Cour d’assises.

Les 5 psychiatres ont remis ce lundi après-midi leur rapport final - un document de 166 pages - au tribunal de Termonde. Et leur conclusion est unanime, annonçait le procureur Christian Du Four : au moment où il commettait le triple meurtre dans une crèche de Termonde, Kim De Gelder était conscient de ce qu’il faisait. A l’époque, et aujourd’hui encore, il doit donc être considéré comme responsable de ses actes.

La personnalité du jeune homme de 21 ans a été jugée sérieusement dérangée, mais selon les experts, De Gelder était et reste capable de contrôler ses actes. Il représente cependant un danger pour lui-même et pour la société. La conclusion de cette étude signifie que le meurtrier présumé devrait être renvoyé aux assises.

La défense peut toutefois encore réclamer une contre-expertise et a le droit de contester la thèse des experts judiciaires.

L'avocat de Kim De Gelder affirme depuis le début de l'enquête que son client souffre de problèmes mentaux et ne peut être dès lors jugé. Il réclame l'internement du jeune homme pour une période indéfinie dans une institution psychiatrique.