Record de faillites au premier trimestre

Entre janvier et fin mars 2010, quelque 2.633 entreprises en Belgique ont été contraintes de fermer leurs portes. C’est 2% de plus qu’au premier trimestre 2009, qui détenait le record de faillites enregistrées au cours de la première période trimestrielle. Selon le bureau d’études Graydon, il s’agit du record trimestriel absolu. C’est avant tout en Flandre que des entreprises ont dû mettre fin à leurs activités.

Quelque 2.633 faillites au premier trimestre 2010, c’est 2% de faillites supplémentaires par rapport au premier trimestre 2009, qui détenait jusqu’ici le record absolu. En outre, pour chacun des trois premiers mois de cette année, le record mensuel des faillites a été battu, indique le bureau d’études Graydon qui a centralisé les chiffres.

Le mois de mars a d’ailleurs connu un record absolu jamais enregistré, avec 1.015 faillites en 31 jours.

Pour la troisième fois, le cap des mille faillites par mois a été dépassé en mars dernier. Le dernier record mensuel date des mois de mars et septembre 2009, où 1.011 faillites avaient été enregistrées.

De plus en plus d’emplois condamnés

Le nombre d’emplois qui disparaissent à cause de ces nombreuses faillites ne cesse d’augmenter. Au total, 6.685 emplois sont ainsi passés à la trappe au cours du premier trimestre 2010. Soit une augmentation de 7%.

En Wallonie, ce sont 731 entreprises qui ont dû mettre la clef sous le paillasson au premier trimestre 2010, ce qui représente une diminution de 2,66%. A Bruxelles, par contre, le nombre de faillites a augmenté de 11% par rapport à l’an dernier, pour atteindre un total de 578 fermetures.

La Flandre a été encore plus touchée au cours des trois mois passés, avec un total de 1.324 faillites.

Si on compare les secteurs d’activités, c’est dans le secteur des services d’affaires que la croissance des faillites est la plus sensible. En volume, le nombre de faillites reste le plus important dans les secteurs de la restauration (Horeca), de la construction et du commerce de détail.