Les trains belges sans connexion internet

La SNCB n'a pas l'intention d'équiper ses trains d'une connexion internet, a indiqué une porte-parole de la compagnie ferroviaire belge, dans un entretien au Tijd de mercredi.

"Une étude de marché avait révélé en 2008 que pour un navetteur et un voyageur d'affaires, internet était seulement un besoin secondaire." Il a donc été décidé de ne pas investir dans l'internet.

Le Thalys est connecté

"En outre, de plus en plus de voyageurs disposent d'appareils avec lesquels ils peuvent se relier à la toile sans pour autant avoir une infrastructure internet propre au réseau ferroviaire", indique-t-on à la SNCB.

Cette stratégie diffère fortement des derniers développements effectués à la Deutsche Bahn, où tous les trains intercity de la compagnie allemande sont équipés pour l'utilisation d'internet.

Chez nos voisins néerlandais, un premier train qui proposait gratuitement internet à bord est parti lundi de la gare d'Amsterdam Bijlmer pour rejoindre Leiden.

Début 2013, tous les trains intercity de la compagnie néerlandaise NS doivent être équipés d'internet qui jusqu'à présent peut être utilisé gratuitement.

La compagnie travaille sur ce projet avec l'entreprise de télécommunications T-Mobile.

Le ministère néerlandais des Transports a investi 15 millions d'euros dans cette initiative.

Dans les trains à grande vitesse Thalys, il est possible de se connecter à la toile depuis un petit temps déjà. (Belga)