Les attaques à main armée se multiplient

Entre 2007 et 2009, le nombre de braquages a augmenté de 20% en Belgique. La tendance semble se poursuivre cette année encore, si bien que 2010 pourrait devenir une année record pour le nombre d’attaques à main armée. Ce type de criminalité se produit avant tout dans les grandes agglomérations.

D’après les chiffres recensés par la police fédérale pour l’ensemble du territoire belge, les attaques à main armée se multiplient depuis quelques années. Ainsi, leur nombre est passé de 2.180 braquages en 2007 à 2.662 attaques en 2009. Il s’agit d’une augmentation de 20% pour cette période.

La tendance se poursuit cette année, à tel point que 2010 pourrait même devenir une année record pour ce type de criminalité.

Les attaques à main armée sont avant tout perpétrées dans les grandes agglomérations, et plus particulièrement à Bruxelles. Quelque 30% des braquages recensés en 2009 ont ainsi été commis à Bruxelles et ses alentours. Liège est également touchée, avec 15% des attaques commises. A Charleroi ont a recensé 13% des braquages et à Anvers quelque 8%.

Ce sont avant tout les petits commerces, mais aussi les pharmacies qui sont le plus souvent la cible d’attaques à main armée. Le nombre de banques visées est par contre en nette diminution, indique Eddy De Raedt, directeur Criminalité des biens à la police fédérale.

A noter aussi que 33 attaques de bijouteries (photo) ont signalées en 2009, contre 22 en 2008 et 30 en 2007. Vingt attaques de ce type de commerce ont déjà été perpétrées en 2010 (dont deux à Bruxelles ce lundi).

La moitié de ces attaques ont été commises en agglomération bruxelloise. L’an dernier, la police était parvenue à arrêter 30% des auteurs de braquages de bijouteries.

Eddy De Raedt précise que leurs auteurs d'attaques à main armée sont de plus en plus jeunes. "D'une part, il y a un noyau dur de criminels professionnels. Mais d'autre part, on recense un nombre croissant de jeunes qui prennent facilement des armes pour commettre un vol".