Le trafic aérien affecté par les cendres

L’éruption d’un volcan, mercredi matin, au sommet du glacier Eyjafjallajokull, dans le sud de l’Islande, a libéré un nuage de cendres qui descend lentement sur le nord de l’Europe et affecte le trafic aérien. En Scandinavie et en Grande-Bretagne, des milliers de vols ont déjà été annulés. A l’aéroport international de Zaventem, plusieurs dizaines de vols de la matinée ont également été suspendus. L'espace aérien belge sera fermé dans l'après-midi.

L’éruption du volcan en Islande a provoqué des tremblements de terre dans la région et des inondations, qui pourraient s’aggraver avec la fonte du glacier. Quelque 800 personnes ont été évacuées dans la journée de mercredi.

Entretemps, un épais nuage de cendres volcaniques descend progressivement sur le nord de l’Europe. Ce nuage réduit non seulement la visibilité dans le ciel, mais les particules en suspension dans l’air risquent également d’entrer dans les réacteurs d’avions, qui pourraient alors tomber en panne. C’est la raison pour laquelle plusieurs aéroports scandinaves et britanniques avaient déjà été fermés ce jeudi matin.

Entretemps, presque tous les vols vers le nord de l’Europe ont été suspendus. Dès 13h00 ce jeudi midi, et probablement jusqu’à 19h00, tous les vols au départ de et à destination des trois principaux aéroports londoniens seront annulés.

Ces restrictions ont été imposées par l’Air Traffic Control Service (NATS) après une alerte émise par le Met Office, les services météos.

Nuage de cendres au-dessus de Bruxelles

Selon les estimations, le nuage de cendres volcaniques devrait arriver au-dessus de la capitale belge vers 16h00 ce jeudi soir. Les experts de l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol) estiment cependant que d’ici là, le nuage sera moins épais. Le vent pourrait également tourner, ce qui modifierait la situation.

Au départ de l’aéroport international de Zaventem (photo), des dizaines de vols ont déjà été annulés ce jeudi matin. Il s’agit principalement de vols en direction de la Grande-Bretagne, Dublin, Oslo et Göteborg. Les voyageurs peuvent suivre l’évolution de la situation via le site de Brussels Airport.

Entretemps, Eurocontrol a décidé de faire fermer ce jeudi après-midi l’espace aérien au-dessus de la Belgique, des Pays-Bas et de l’Allemagne. Tous les vols au départ de et à destination de ces trois pays seront donc suspendus.