Des passagers passent la nuit à l'aéroport

Suite à la fermeture de l’espace aérien au-dessus de la Belgique, jeudi vers 16h30, des centaines de vols ont dû être annulés, essentiellement au départ de Brussels Airport, mais aussi de l’aéroport de Charleroi. Compagnies aériennes et touropérateurs tentent de loger leurs passagers dans des hôtels, mais certains d’entre eux ont dû passer la nuit à l’aéroport. Une cinquantaine de voyageurs ont ainsi dormi à Charleroi, tandis que 300 autres passaient la nuit dans la zone de transit à Zaventem. Il s’agissait là de passagers sans visa pour la Belgique.

A la suite de la fermeture de l’espace aérien au-dessus de la Belgique ce jeudi vers 16h30, plus de 200 vols ont dû être suspendus au départ de l’aéroport international de Zaventem. Des milliers de passagers qui devaient décoller de ou atterrir à Brussels Airport ont ainsi été affectés.

Une majorité d’entre eux ont pu passer la nuit dans des hôtels à Bruxelles et dans la périphérie de la capitale. La compagnie aérienne Brussels Airlines, qui a annulé une centaine de vols, a cependant dû héberger des passagers jusque dans des hôtels à Anvers, par manque de place à Bruxelles.

Quelque 300 passagers dont le vol avait été annulé ont cependant passé la nuit dans la zone de transit de Zaventem. Il s’agissait de voyageurs qui ne disposaient pas d’un visa pour entrer en Belgique. Une vingtaine d’entre eux ont pu dormir sur des lits de camp mis à leur disposition.

A l’aéroport de Charleroi (Hainaut), ce sont une cinquantaine de passagers qui ont dû dormir sur place. La Croix-Rouge distribuait à ces passagers des lits de camp, sacs de couchage et couvertures, mais aussi de l’eau et un petit-déjeuner.

Peu de gens se sont présentés ce vendredi matin dans les aéroports. Il semble donc que l’appel des touropérateurs et compagnies aériennes à ne pas venir, puisqu’aucun vol n’est prévu, a été bien suivi.

Ce midi, une réunion de concertation entre les acteurs impliqués est planifiée, pour évaluer la situation et voir, notamment, si la fermeture de l’espace aérien belge doit encore être prolongée.

Problèmes aussi dans les autres aéroports belges

Alors qu’à Charleroi, tous les vols de Ryanair ont été annulés, à l’aéroport régional d’Ostende (Flandre occidentale) tous les vols de passagers et de marchandises sont également suspendus.

A l’aéroport de Deurne (Anvers), les vols entre la Flandre et la Grande-Bretagne ont été annulés. Il s’agit de sept vols aller et retour sur la ligne Deurne-London City et Deurne-Manchester. Quelque 580 passagers sont concernés.

A Liège Airport, d’où partent et où arrivent avant tout des vols de marchandises, quatre vols de passagers ont été annulés pour ce vendredi. Un vol vers Israël avait également été suspendu jeudi. Les autorités aéroportuaires conseillent aux voyageurs de contacter leur compagnie aérienne ou leur touropérateur pour obtenir davantage d’informations.