"Les ambassades ne sont pas des agences de voyage"

Les ambassades belges à l’étranger ont été appelées à venir en aide aux voyageurs restés en rade dans différents pays du monde. L’octroi d’assistance à ces personnes est ainsi devenu leur première mission.

Les voyageurs bloqués à l’étranger à la suite du nuage de cendre provoqué par le volcan islandais peuvent obtenir une aide en se rendant à l’ambassade belge du pays dans lequel ils se trouvent.

"Mais les ambassades ne peuvent pas jouer le rôle d’agence de voyage", a déclaré le ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere (photo).

"Les groupes vulnérables, comme par exemple les écoliers, doivent être les premiers à obtenir de l’aide", explique le ministre. "Nous vérifions alors si un bon accueil est prévu et examinons la possibilité d’accélérer l’accès à un soutien spécifique".

Selon Steven Vanackere, les ambassades apportent également leur aide en cas de nécessité de médicaments.

"Nous faisons également en sorte que les voyageurs ne se retrouvent pas dans le pétrin avec leur visa et qu’ils puissent le prolonger sans devoir débourser de grandes sommes".