Reprise partielle des vols à Bruxelles

Après 5 jours d’interdiction de vol dans l’espace aérien belge, un premier avion à passagers a atterri en matinée à Bruxelles, en provenance d’Antalya en Turquie. Si les couloirs aériens devraient progressivement être rouverts, dans la pratique, de nombreux vols sont toujours annulés. La Belgique prévoit ainsi des rapatriements.

Le premier vol depuis la réouverture du trafic aérien a atterri avec u peu de retard à 9h50 à Brussels Airport. Il s’agit d’un vol en provenance d’Antalya, en Turquie. Un vol en provenance de Vienne devait également atterrir ce matin. Il a finalement été annulé.

Quelques avions devraient toutefois prendre leur vol vers l’Afrique avant midi. La plupart des vols restent toutefois prévus pour l’après-midi.

Le trafic aérien devrait progressivement reprendre son cours durant la journée, même si l’aéroport ne tournera pas à sa capacité habituelle. Actuellement, notre pays autorise 50% des vols à passagers.

Il est donc conseillé aux passagers de contacter leur compagnie aérienne afin de s’informer sur l’annulation ou non de leur vol.

Rapatriement de Belges, priorité à l'Afrique

Le ministère de la Défense va affréter des airbus dès la réouverture progressive de l'espace aérien pour rapatrier des Belges coincés à l'étranger.

Un Airbus de la Défense volera dans un premier temps à destination de Dakar. D'autres vols seraient également prévus pour Kinshasa. Un millier de Belges serait actuellement bloqué dans la capitale congolaise.

Les Airbus A330 et A310 peuvent ramener chacun 300 personnes à la fois. Un Airbus A430, appareil de réserve, pourrait être utilisé également.

Thomas Cook et Jetair ne passeront pas par Bruxelles

Aucun voyageur de Jetairfly ne décollera de Bruxelles mardi. Jetair demande donc aux voyageurs de ne pas se rendre à l'aéroport tant qu'ils n'ont pas reçu de confirmation de la part de leur agent de voyages.

Jetair ramène depuis samedi des voyageurs belges bloqués à l'étranger en Belgique. Huit avions Jetairfly ont ramené des voyageurs vers les aéroports du nord de l'Espagne. Des bus font ensuite la navette vers Bruxelles.

Les clients de Thomas Cook ne rentreront pas non plus par Brussels Airport. Le plus grand tour opérateur de Belgique trouve inopportun de voler pour l'instant.

Les clients vont être ramenés de leurs lieux de vacances via Gérone, Naples et Lisbonne. Ils effectueront ensuite la dernière partie du trajet en bus.