Adam G. transféré vers la Pologne

Le jeune homme qui a été condamné en 2008, par la Cour d’Assises de Bruxelles, à 20 ans de prison pour sa participation au meurtre de Joe Van Holsbeek en avril 2006 purgera le reste de sa peine dans son pays d’origine. Le ministre de la Justice Stefaan De Clerck n’a pas donné de précision sur les conditions du transfert du jeune condamné.

Adam G. était arrêté en Pologne en avril 2006, où il s’était enfui après avoir mortellement blessé à la gare centrale de Bruxelles, le 12 avril, l’écolier Joe Van Holsbeek auquel il voulait voler un MP3. Le jeune homme d’origine polonaise n’avait pas agi seul. Il était accompagné du jeune Mariusz O. au moment où les coups de couteau mortels avaient été portés.

Après son arrestation, Adam G. avait été livré à la Belgique sur base d’un mandat d’arrêt européen. La décision-cadre européenne de 2002 prévoit en effet que les Etats membres livrent leurs propres ressortissants au pays où ils ont commis un délit, à condition que ceux-ci retournent après leur condamnation vers leur propre pays pour y purger leur peine.

Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck (CD&V), a indiqué mercredi que le jeune homme condamné en 2008 à 20 ans de prison pour sa participation au meurtre de Joe Van Holsbeek sera maintenant transféré vers la Pologne.

Adam G. s’est pourtant opposé à son retour dans son pays d’origine. Selon la défense, son transfert devait reposer sur l’autorisation d’Adam G. La Cour d’appel de Bruxelles a rejeté cette position. Le tribunal polonais impose en effet le retour et ni l’autorité belge, ni les autorités judiciaires belges ne peuvent enfreindre à ce principe.