La situation se normalise dans les aéroports

La situation est désormais entièrement revenue à la normale dans les aéroports de Zaventem, Liège et Charleroi, indiquait ce jeudi matin l’agence de presse Belga. Presque tous les vols planifiés ont effectivement été confirmés. Les compagnies aériennes rapatrient progressivement les Belges qui étaient restés bloqués plusieurs jours à l’étranger à la suite de la fermeture de l’espace aérien dans presque toute l’Europe en raison du passage du nuage de cendres volcaniques venant du sud de l’Islande.

Ce jeudi midi, les opérations se déroulaient sans problèmes à Brussels Airport. L’aéroport de Zaventem attendait environ 70.000 passagers pour la journée et quelque 638 vols, dont 380 départs et 258 arrivées.

A l’aéroport de Liège, davantage spécialisé dans les vols de marchandises, les plannings des compagnies aériennes auraient été respectés, indiquait le porte-parole de Liège Airport. Le trafic y était presque normal pour les vols cargo et reprenait son cours pour les vols de passagers.

Quant à l’aéroport de Charleroi (Hainaut), il a vu décoller les premiers vols ce jeudi matin, avec un taux de remplissage élevé. Tous les vols planifiés ont été confirmés. Des vols supplémentaires sont prévus pour rattraper le retard accumulé.

Les compagnies aériennes se mobilisent

Entretemps, la compagnie à bas prix Ryanair, qui en Belgique vole depuis l’aéroport de Charleroi, a annoncé qu’elle prendrait tout de même en charge une partie des coûts supplémentaires encourus par ses passagers pendant leur séjour d’attente. Sous la pression de sa clientèle et de la presse, le patron de la compagnie aérienne Michael O’Leary est ainsi revenu sur sa décision de ne pas rembourser davantage que les billets d’avion.

A Zaventem, les vols de Brussels Airlines en provenance et à destination de l’Europe et de l’Afrique sont assurés selon l’horaire habituel ce jeudi. Quelque 250 vols devraient ainsi avoir lieu.

La compagnie belge estime pouvoir rapatrier l’ensemble de ses passagers coincés en Europe ce jeudi et le reste des passagers bloqués en Afrique d’ici la fin du week-end.

Quant aux touropérateurs Thomas Cook, Neckermann et Jetair, ils organisaient  des vols supplémentaires ce jeudi pour ramener à leur destination près de 9.000 touristes bloqués à l'étranger.