Pas de soldats belges au défilé de Kinshasa

Aucun militaire belge ne défilera finalement à Kinshasa le 30 juin, à l’occasion des célébrations du cinquantenaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo. Le conseil des ministres a décidé d’abandonner cette idée, indique ce dimanche le quotidien Nieuwsblad op Zondag. La délégation belge qui se rendra en RDC sera donc très restreinte.

Le Congo célèbrera le 30 juin le 50e anniversaire de son indépendance de la Belgique. A l’origine, un projet avait été préparé pour faire défiler à Kinshasa des instructeurs belges ayant formé un bataillon d’élite des Forces armées de la RDC. Le projet avait cependant été mis en péril à la suite d’une polémique causée par des propos du ministre de la Défense, Pieter De Crem (CD&V), qui avait invité une délégation militaire congolaise à défiler le 21 juillet dernier à Bruxelles.

Cette participation congolaise au défilé de la fête nationale belge n’avait également pas été menée à bien.

Le quotidien Het Nieuwsblad op Zondag indique maintenant que l’invitation à faire défiler des militaires belges à Kinshasa le 30 juin sera simplement ignorée par les autorités militaires belges.

Ce n’est donc finalement qu’une petite délégation belge qui se rendra au Congo pour les festivités du 30 juin. L’armée fournira encore un appui logistique à la visite du roi Albert II et de la reine Paola à Kinshasa. Le couple royal sera accompagné par le Premier ministre démissionnaire, Yves Leterme (CD&V). La décision en a été prise par le conseil des ministres restreint.

Le chef de la Défense, le général Charles-Henri Delcour, a lui aussi renoncé à se rendre à Kinshasa.