Un T-shirt "Belgium" très "in" en Chine

De plus en plus de jeunes Chinois portent un T-shirt sur lequel est marqué "The kingdom of Belgium. L’union fait la force". Le correspondant de la VRT, Tom Van de Weghe, a tenté de déceler l'origine de ce succès.

Au pied de la Grande Muraille de Chine, un groupe de jeunes Chinois se fait remarquer auprès de belles voitures. L’un d’eux est vêtu d’un T-shirt noir arborant à l’avant l’écusson de la Belgique, et à l’arrière, "The kingdom of Belgium. L’union fait la force", inscrit en grand.

Le jeune homme ne semble toutefois pas savoir où se trouve le royaume en question. "Je ne saurais vous dire, mais je le trouve cool", explique-t-il au correspondant de la VRT, Tom Van de Weghe, ajoutant qu’il l’a acheté dans un magasin de sport, à l’ouest de Pékin.

Après quelques coups de téléphone, Tom Van de Weghe a finalement le créateur du T-shirt au bout du fil. Bai Jianhua a 28 ans. Il crée depuis maintenant 5 ans des vêtements pour le département chinois de la marque Kappa.

Ce T-shirt belgophile est-il lié aux problèmes que vit notre pays ? "Non, absolument pas", indique le jeune homme. "Pour cette collection j’étais à la recherche de belles combinaisons de couleurs qu’on retrouve dans les drapeaux de certains pays. C’est comme ça que je suis notamment tombé sur la Belgique. Ce noir, jaune et rouge me parlait", explique-t-il.

"Dommage que la Belgique ne soit pas au Mondial"

Il aura fallu trois jours à Bin Jianhua pour créer le T-shirt belge. Le modèle aurait tout de suite enthousiasmé ses patrons, qui ont ainsi directement commandé deux nouvelles variantes de la création, réalisés dans un modèle pour femmes et un autre pour hommes.

"Le modèle belge semble très bien se vendre dans les magasins chinois. Jusqu’à présent, nous avons vendu 15.000 pièces. Nous avons remarqué que le modèle est surtout acheté par des jeunes de 18 à 32 ans", indique encore le créateur chinois.

Ce dernier trouve toutefois dommage que la Belgique ne participe pas à la Coupe du Monde. Cela aurait selon lui stimulé les ventes. "Mais ça ne doit pas absolument être des supporteurs de foot qui achètent mes vêtements. Ça peut également être des gens qui ne connaissent rien à la Belgique, et qui trouvent le blason ou le dicton "l’union fait la force" spécial, sans comprendre ce que ça signifie. Tout cela semble exotique, ou venu d’un autre temps".

Jianhua travaille actuellement sur une nouvelle collection arborant notamment les couleurs américaines. "Mais si la Belgique continue à avoir du succès, j’emprunterai alors encore quelques temps le drapeau et le blason de votre pays", conclut-il.