Vanackere: pas d’ambitions démesurées

Le ministre démissionnaire des Affaires étrangères Steven Vanackere (CD&V) estime que "la Belgique ne doit pas avoir d’ambitions démesurées" pour la présidence tournante de l’Union européenne. "Notre pays devra surtout jouer le rôle de chien de berger" a-t-il confié lors de l’émission de la VRT De ochtend.

Avant le Traité de Lisbonne, une présidence tournante revêtait une importance plus grande, mais à présente, c’est le président permanent, Herman Van Rompuy, qui dirige tous les sommets et la haute-représentante Catherine Ashton qui coordonne la politique étrangère.

"Le rôle joué par la Belgique sera donc beaucoup plus modeste" et c’est tout à fait normal a estimé Steven Vanackere..

Notre tâche et nos ambitions comme président est de faire en sorte que les institutions européennes fonctionnent bien ensemble. Notre pays ne peut pas se permettre de déclaration ronflantes" a ajouté le ministre. La Belgique devra donc rechercher le consensus entre les différents Etats membres.