Une chaleur tropicale s'empare de la Belgique

Une journée caniculaire a envahi le pays ce vendredi. Les températures ont grimpé pour dépasser les 35 degrés par endroits. Face à la chaleur étouffante, différents secteurs économiques ont pris des mesures spéciales. Des pics d’ozone ont été atteints.

Ce matin, les ouvriers du secteur de la construction ont commencé leur travail plus tôt que prévu afin d’éviter les heures les plus chaudes. Ils ont pu quitter leurs chantiers vers 14 heures.

La chaleur a par ailleurs provoqué un mouvement d’action syndicale chez le constructeur d’ascenseurs Otis, à Grand-Bigard. L’un des trois bâtiments de l’entreprise a été bloqué par une partie du personnel qui proteste contre l’absence de mesures spéciales en période de chaleur. Les syndicats dénoncent notamment l’absence d’air conditionné dans les voitures utilisées par les employés. Ces derniers exigent par ailleurs une hausse du remboursement de leurs boissons.

Pics d’ozone

Les températures élevées et le ciel ensoleillé contribuent à l'apparition de fortes concentration d'ozone dans l'air sur tout le territoire belge. Le seuil européen d’information de 180 microgrammes d’ozone par mètre cube a été dépassé à plusieurs endroits du pays.

Face à cette pollution, les personnes particulièrement sensibles à la pollution atmosphérique, comme les enfants, les personnes âgées, ou celles souffrant de problèmes respiratoires, doivent à titre préventif éviter les efforts physiques inhabituels et tout exercice en plein air entre 12h et 22h.

L'ozone se forme sous l'action du rayonnement solaire UV lors des chaudes journées et en présence d'importantes concentrations d'oxydes d'azote et de composés organiques volatils. Les principales sources de ces précurseurs sont le trafic routier, la combustion dans l'industrie et le secteur domestique, ainsi que l'utilisation de solvants dans les activités industrielles et domestiques.

28 degrés à 9 heures du matin

Le mercure a atteint les 28,3 degrés vendredi à 9 heures à Kleine-Brogel (Limbourg), selon les observations de l'IRM.

La température la plus "fraîche" en Belgique (où une station de prélèvement est présente et où les informations sont communiquées) a été enregistrée à Buzenol (Etalle) (20,9 degrés). A Middelkerke, à la Côte, la thermomètre a affiché 22,8 degrés à 09h00.

Le deuxième endroit le plus chaud était Bierset avec 26,6 degrés. Il faisait 24,7 degrés à Uccle.

Cet après-midi, le mercure est monté à 34,6 degrés à Kleine-Brogel. Il s'agit toujours de la valeur la plus chaude constatée en Belgique ce 2 juillet.