La Croix-Rouge s’affaire à Werchter

Au cours de la deuxième journée de Rock Werchter, qui s'est achevée samedi matin vers 1 heure après un concert de deux heures et demi de Green Day, la Croix-Rouge a pris en charge 1.850 personnes.

Vers 1 heure, les stands de la Croix-Rouge étaient toujours fort sollicités selon le porte-parole de la Croix-Rouge, Jean-Pierre Vanelslander.

Ce second jour était le plus chaud de l'histoire de Rock Werchter selon les organisateurs. Huit personnes ont été transportées à l'hôpital.

"Le nombre d'interventions est supérieur à la moyenne mais pas anormal compte tenu de la chaleur. Le nombre de personnes transportées à l'hôpital pour des examens approfondis est même plus faible que d'habitude", a déclaré le bourgmestre de Rotselaar, Dirk Claes.

La Croix-Rouge avait des craintes en raison de la chaleur mais, dans l'ensemble, tout s'est mieux déroulé que prévu et les drames ont été évités.

Selon Jean-Pierre Vanelslander, la plupart des personnes soignées ont été victime de déshydratation, de maux de tête ou de coups de soleil dus à la chaleur. Les tics et les taons sont également un fléau pour les festivaliers.

Les températures étaient supérieures à 35 degrés. En raison de la chaleur, la réaction du public face aux groupes en journée était plutôt tiède. "Beaucoup de gens cherchent l'ombre ou se couchent sur le sol", a expliqué Dirk Claes.

Le soir à Werchter, l'ambiance a repris de façon significative. Ainsi, le public a répondu avec enthousiasme au concert de clôture de Green Day.

Les Néerlandais devant le foot

Des milliers de Néerlandais ont préféré regarder le quart de finale Brésil-Pays-Bas, dès 16 heures, plutôt que d'assister aux concerts.

Selon le bourgmestre Dirk Claes au moins 5.000 Néerlandais se sont rendus au cours de l'après-midi à Louvain, Rotselaar ou Haacht pour suivre le match à la télévision. Les organisateurs du Rock Werchter avaient prévenu que le match ne serait pas diffusé sur le site du festival.

Notons qu’une famille de Werchter risque une amende de 20.000 euros pour avoir installé une télévision dans le jardin devant sa maison pour permettre à des festivaliers néerlandais de voir le match. Deux policiers ont dressé un procès-verbal car la commune de Rotselaar avait interdit temporairement de placer des écrans à proximité du festival Rock Werchter. Une centaine de supporters de football néerlandais ont suivi la rencontre devant la maison.