Petacchi remporte la "bataille" de Bruxelles

L’arrivée du Tour de France au pied de l’Atomium à Bruxelles a été accompagnée d’une impressionnante chute collective. L’Italien Alessandro Petacchi est sorti vainqueur de cette première étape. Le Suisse Fabian Cancellara (Saxo Bank) conserve le maillot de leader.

La phase finale de la course de ce dimanche a d’abord connu une première chute de sprinteurs, provoquée par le Britannique Mark Cavendish, après la mauvaise gestion d’un tournant.

C’est ensuite une véritable montagne de coureurs qui a pris forme lors de la dernière ligne droite. Une deuxième chute a en effet emporté les cyclistes tombant comme des quilles, empêchant les coureurs restés derrière de continuer la route (voir la vidéo à gauche).

Le Suisse Cancellara figurait parmi les "victimes" de cette véritable "bataille". Il a toutefois pu remonter sur le vélo et franchir la ligne, sans conséquence chronométrique puisque les différences sont gommées dans les trois derniers kilomètres en cas d'incident de ce genre.

Petacchi passe à travers les chutes

L'Italien Alessandro Petacchi (Lampre) a finalement remporté cette 1ère étape après 223,5 km de course entre Rotterdam et Bruxelles. Il s’est imposé au sprint devant l'Australien Mark Renshaw, 2e, et le Norvégien Thor Hushovd, 3e.

Petacchi (photo), âgé de 36 ans, signe ainsi sa 5e victoire sur la Grande Boucle, sept ans après son dernier succès. Le Ligurien, qui compte plus de 150 victoires à son palmarès, s'était imposé à quatre reprises dans le Tour 2003.

Notons que le premier Belge est Jürgen Roelandts, à la 10e place. Le Suisse Fabian Cancellara (Saxo Bank), vainqueur du prologue de Rotterdam samedi, a conservé le maillot jaune de leader du classement général.