Arrestation à Bruges pour tentative d’enlèvement

L’homme qui avait apparemment tenté lundi soir d’enlever deux fillettes de 8 ans à la station balnéaire de Blankenberge (Flandre occidentale) a été appréhendé jeudi soir à la gare de Bruges, après que son portrait robot ait été diffusé par la police. Le kidnappeur présumé a déjà été condamné à deux reprises pour viols d’enfants de moins de 14 ans. Il nie toutes les accusations.

Lundi soir dernier, un homme interpellait deux cousines de 8 ans dans la station balnéaire de Blankenberge (Flandre occidentale) et sous prétexte de vouloir venir en aide à un chat qui aurait été coincé, il tentait de les emmener dans la cave d’un immeuble. Les deux fillettes parvenaient finalement à lui échapper et la police était mise au courant des faits.

Le portrait robot (photo principale) diffusé par la police donnait lieu à des dizaines d’appels avec des informations sur un possible suspect. Deux de ces informations renvoyaient à un homme de 38 ans originaire de Zeebrugge, qui travaille dans un atelier protégé, mais il était absent pendant toute la journée de son domicile.

Vers 18h00, ce jeudi, la police des chemins de fer était prévenue par une collaboratrice de la SNCB que l’homme recherché se trouvait dans le train allant d’Anvers à Ostende. A la gare de Bruges, l’homme était donc interpellé par la police et mis à la disposition des enquêteurs de la police de Blankenberge.

Connu des services de police

L’homme nie toutes les accusations de tentative d’enlèvement des deux fillettes à Blankenberge. Il a cependant été reconnu formellement par les deux victimes de 8 ans.

Il serait en outre connu de la justice pour avoir été condamné par le tribunal correctionnel d’Ypres, en 1996 et 2004, pour le viol d’enfants de moins de 14 ans. Le psychiatre judiciaire qui l’avait examiné à l’époque avait conclu qu’il possède des traits psychopathes.

L’homme devait comparaître ce vendredi devant un juge d’instruction. Ce dernier prendra une décision quant à sa détention.