Le cardinal Godfried Danneels porte plainte

L’ancien primat de Belgique a déposé plainte avec constitution de partie civile au sujet de la violation du secret de l’instruction sur des cas de pédophilie survenus dans le cadre d’une relation pastorale et des fuites sur une photo de jeune fille nue retrouvée sur son ordinateur saisi par les enquêteurs. Godfried Danneels estime que sa réputation a été ternie de façon irréparable.

L’ancien primat de Belgique, pensionné depuis le début de l’année, a déposé plainte avec constitution de partie civile en raison de fuites qui ont eu lieu dans la presse à la suite des perquisitions menées au palais épiscopal de Malines il y a quelques semaines et de l’audition du cardinal Danneels qui s’est déroulée mardi dernier.

La presse a ainsi révélé que des éléments du dossier sur le pédophile Marc Dutroux ont été retrouvés lors de ces perquisitions. Il s’agirait plus précisément de deux CD-Rom qui a l’époque du procès de Dutroux ont également été remis à des journalistes et avocats, notamment.

Ce jeudi, le quotidien flamand Het Nieuwsblad annonçait en outre qu’une photo d’une jeune fille nue avait été retrouvée sur l’ordinateur du cardinal Danneels qui avait été saisi par les enquêteurs lors de la perquisition menée au domicile de l’ancien primat de Belgique en juin. Selon le quotidien, cette photo provenait du site d’informations de la radiotélévision publique flamande VRT.

Une enquête interne à la VRT a finalement révélé que la photo d’une jeune fille accroupie dans une douche (photo) provenait du site culturel Cobra.be de la VRT et qu’elle faisait partie d’une série de photos sur les pièces d’exposition de la Canvascollectie - Collection RTBF. Elle serait donc vraisemblablement arrivée automatiquement sur l’ordinateur du cardinal, alors que ce dernier consultait le site.

Les éventuels soupçons sur une possible photo pornographique étaient levés, mais le mal était déjà fait. « La nouvelle de cette photo a été reprise et commentée, non seulement par la presse nationale, mais aussi internationale. La réputation du cardinal en fut donc, une fois de plus, ternie de façon irréparable », explique son porte-parole Hans Geybels (photo). « D’où la décision de porter plainte. Cette atteinte à l’image du cardinal va beaucoup trop loin ».

Godfried Danneels souhaite que la justice enquête sur l’origine de la fuite vers la presse. « Si un délit criminel a été commis, le cardinal pourra exiger des dommages et intérêts, en raison de dommages causés à son image », précise Hans Geybels.