Près de 84 millions d’euros d’amende pour Tessenderlo

La Commission européenne a infligé des amendes pour un montant total de 173,6 millions d'euros à des producteurs européens de phosphates destinés à l'alimentation animale pour avoir mis en oeuvre une entente illégale. Le groupe belge Tessenderlo écope, à lui seul, de 83,7 millions d'euros d'amende.

Cette entente illégale aurait duré plus de 30 ans. Outre Tessenderlo, les autres entreprises concernées sont la finlandaise Yara Phosphates et Kemira, les espagnoles Ercros (14,8 millions) et FMC Foret (14,4 millions), les portugaises Quimitecnica et José de Mello (2,7 millions) et les françaises Timab Industries et la CFPR (59,8 millions).

"Après la mise en garde précédente, je suis de nouveau surpris que les principaux producteurs d'un composant essentiel de l'alimentation animale aient abusivement exploité une partie substantielle du marché européen de l'alimentation animale, pendant pratiquement 35 ans", a déclaré Joaquín Almunia, le commissaire européen en charge de la Concurrence.

L'entente existait depuis mars 1969 et s'est prolongée jusqu'en 2004.

La société Kemira, qui a dénoncé le cartel, bénéficie de la clémence du gardien européen de la concurrence.

Les accords litigieux étaient conclus au sein d'un groupe baptisés le "Club", le CEPA (Centre d'Etude des Phosphates Alimentaires) et, plus tard, le Super CEPA.